Association pour le
Développement des
documents Numériques
en bibliothèques
Adhérer
nous sommes déjà
165

Pourquoi les liseuses en bibliothèques...

dimanche 13 novembre 2011, par Véronique Singaré

envoyer l'article par mail envoyer par mail Versión imprimir Réduire la taille du texte Aggrandir la taille du texte
tags : livre numérique liseuses rubrique : Prêt de liseuses en 2010-2013 10675 visites
Petit florilège des motivations...
Pour nous guider dans l’appropriation des liseuses ou tablettes, voici quelques bonnes raisons de se mettre au livre numérique en bibliothèque

Pour ceux et celles qui souhaiteraient tester les liseuses que l’Addnb met gracieusement à disposition de ses adhérents, vous pouvez vous inscrire dès maintenant pour un prêt à partir de janvier 2012, directement en ligne ici

Pour prendre connaissance du protocole d’expérimentation .


  • Etre défricheur de nouvelles pratiques de lecture
  • Etre en mesure de suivre l’évolution du livre numérique au niveau technique mais aussi au niveau du modèle économique, des usages
  • Tester de nouveaux usages : le passage à une “autre” lecture ; celle qui rend invisible le livre imprimé [1]
  • S’approprier les pratiques de lectures de demain
  • Continuer d’assurer son rôle de médiateur/prescripteur tout en gardant le lien physique (social, convivial) avec les lecteurs, ce que ne font pas les réseaux sociaux de lecture...
  • Evaluer les offres éditoriales, tester les plateformes et préparer les modalités des marchés (cahier des charges avec les libraires)
  • Permettre aux membres des équipes de tester les liseuses permet de former à l’utilisation de ces nouveaux outils et de s’approprier la lecture numérique peu à peu...
  • Revenir à des fondamentaux, ceux de l’observation des usages réels de lecture, revisiter et explorer de nouveau le champ très ouvert des habitudes et des comportements des actes de lire en numérique ou pas. [2], [3]

Veilles sur le livre numérique

  • Sur Scoop.it :

Notes

[1] Lire François Bon , la maniabilité, la légèreté, le côté solide, pratique comme le livre imprimé mais en plus l’accessibilité de nos lectures préférées...de plus le fait de la possibilité de transférer sa bibliothèque personnelle d’un outil à l’autre (ordinateur à liseuse à mobile, tablette....)

[2] « voir le blog de La Feuille »

[3] Une étude empirique mené par Nicola Nova A l’Ensci (Ecole nationale supérieure de création industrielle), sur les pratiques de lecture dans le métro montre que nos idées sur le sujet de la lecture sont souvent approximatives. "la compréhension des usages est une source pertinente pour imaginer des nouveaux services et applications".


Mentions légales | Suivre la vie du site RSS 2.0 | Espace privé | SPIP et Bibliosurf.com | Bibliopedia