Association pour le
Développement des
documents Numériques
en bibliothèques
Adhérer
nous sommes déjà
165

Tribune avec Livres Hebdo

ce que le livre numérique révèle

lundi 17 octobre 2011, par Addnb

envoyer l'article par mail envoyer par mail Versión imprimir Réduire la taille du texte Aggrandir la taille du texte
rubrique : Blog 7213 visites

Répondant à une sollicitation de Livres hebdo, Michel Fauchié, président de l’Addnb signe une tribune intitulée "Des liseuses au livre numérique en bibliothèque"

Des liseuses au livre numérique en bibliothèque

"Participant depuis trois ans maintenant à des expérimentations de livres numériques en bibliothèque, je m’interroge sur l’onanisme numérique ambiant qui nous ramène inlassablement au seul « marché ». Tentons de considérer le livre numérique en bibliothèque dans trois plans essentiels, lesquels ne se croisent pas suffisamment.

1. l’accès/la Loi : soit les conditions dans lesquelles le législateur permettra aux bibliothèques publiques de développer un usage collectif. Aujourd’hui dans l’attente – ou dans l’obstruction - , chacun fait avec ce qu’il trouve : des DRM contraignants si chers et si peu utiles, de fausses bibliothèques numériques si incomplètes, un peu de streaming ( et pourtant quel avenir). D’où ces expérimentations - avec protocole et publication – qui donnent à voir un avenir plus ouvert, plus créatif, sans jamais renier le droit.

2. l’usage/ le partage : de quoi le lecteur va-t-il avoir besoin ? Que veut-il ? Qu’est-ce qui fait sens dans la constitution de la bibliothèque numérique ? L’enjeu : réfléchir à une offre en adéquation avec les attentes. C’est dire que le livre numérique en bibliothèque s’accompagne d’un enrichissement fort et qu’y travailler concerne aussi bien les « sous droits » que le domaine public ; il fera place à la création. Dans ce plan-là, large réflexion sur les modalités d’accès : sur place, à distance, via une plate-forme (et pourquoi pas à partager avec le libraire) sans oublier les services associés, en lecture sociale par exemple.

3. l’offre/les contenus : de ce côté grandes interrogations, devant les multiples stratégies développées. Confrontées à leurs activités de numérisations, les bibliothèques deviennent très sensibles aux valorisations, aux ensembles construits, aux démarches intelligentes et agiles. Les autres acteurs de l’écosystème du livre numérique écartent un peu rapidement les bibliothèques de leurs stratégies (quelques millions de lecteurs-acheteurs, quand même).

Pour dire in fine que les pistes les plus intéressantes pourraient être celles-ci :

** la bibliothèque a un rôle à jouer dans la découverte du livre numérique : d’abord pédagogique comme dirait Valérie Tesnière (dans « Horizon 2019 bibliothèques en prospective » presses Enssib 2011), puis « actrice » d’une offre largement ouverte et documentée,

** le bibliothécaire confronté au livre numérique a vocation à « produire », à organiser (avec d’autres) la médiation : pour référencer, pour donner à voir et rendre accessible, pour encourager la création : le numérique nous apprend à co-produire, à co-construire : chaque partenaire du livre numérique y a sa place.

Les voies nouvelles sont ouvertes."

— > nos dernières références sur les expérimentations en cours : http://www.addnb.fr/spip.php ?article707

Portfolio

logo_livresHebdo

Mentions légales | Suivre la vie du site RSS 2.0 | Espace privé | SPIP et Bibliosurf.com | Bibliopedia